Prév’Anim

Carte 1

Un enfant peut avoir mal interprété un geste d’un adulte, mais ce n’est pas à vous de décider si le geste était ou non approprié. Ce sont vos supérieurs hiérarchiques, dans un premier temps, puis éventuellement les autorités, qui sont chargés de comprendre ce qu’il s’est passé.

Carte 2

Pour mieux comprendre vos obligations et la façon dont vous pouvez questionner l’enfant, vous pouvez consulter les vidéos sur le signalement disponibles ici.

Carte 3

Il est important d’enseigner aux enfants les limites entre l’intimité (ce qui est privé) et le domaine public (ce que l’on partage avec ses camarades). D’après les normes actuelles, il n’est pas acceptable de déambuler torse nu dans un établissement scolaire.

Carte 4

Si on est mal à l’aise avec cet acte, on peut demander conseil à ses collègues et à ses supérieurs hiérarchiques. Il existe des comptines pour apprendre la propreté. Si un enfant est incapable de s’essuyer seul, c’est à l’adulte de l’essuyer. Mais cette situation devra ensuite être discutée en équipe, puis avec les parents, afin que l’enfant gagne en autonomie.

Carte 5

Il n’existe pas un unique signe qui permette de s’assurer qu’un enfant a été victime. Il est important de rester à l’écoute des enfants, et de réagir lorsqu’une situation nous interpelle, sans s’alarmer outre mesure, mais sans minimiser non plus la situation. Pour en savoir plus sur les comportements sexuels des enfants (ce qui est habituel et ce qui est anormal), vous pouvez consulter le guide Les comportements sexuels des enfants.

Carte 6

Les enfants peuvent être démunis face à des comportements inappropriés d’adultes qui se font parfois passer pour des enfants (ce que l’on appelle communément le grooming). Pour obtenir une aide spécifique aux outils numériques, vous pouvez appeler le 3018.

Carte 7

Un enfant de CM2 peut être curieux et souhaiter voir ses camarades nus. Mais lorsqu’un enfant a un comportement qui met mal à l’aise les autres, ou qu’il ne respecte pas les règles, il est important de s’en préoccuper. Pour en savoir plus sur les comportements sexuels des enfants (ce qui est habituel et ce qui est anormal), vous pouvez consulter le guide Les comportements sexuels des enfants.

Carte 8

Un animateur, même s’il a un déficit intellectuel (handicap mental), doit adopter un comportement exemplaire. S’il est important d’aider les personnes qui se sentent attirées par les enfants (en les invitant par exemple à appeler la ligne d’aide « STOP » au 0 806 23 10 63 afin qu’ils ne passent pas à l’acte), aucun comportement de ce type ne doit être toléré. La priorité absolue, c’est la sécurité des enfants.

Carte 9

Cela est d’autant plus important si les situations de ce type se répètent, ou si malgré les explications d’un enfant, vous avez un doute.

Carte 10

Pour mieux comprendre vos obligations et la façon dont vous pouvez questionner l’enfant, vous pouvez consulter les vidéos sur le signalement disponibles ici.

Carte 11

Si on est mal à l’aise avec cet acte, on peut demander conseil à ses collègues et à ses supérieurs hiérarchiques. Il existe des comptines pour apprendre à s’habiller. Si un enfant est incapable de s’habiller seul, c’est à l’adulte de le faire. Mais cette situation devra ensuite être discutée en équipe, puis avec les parents, afin que l’enfant gagne en autonomie.

Carte 12

Certaines familles ont des habitudes qui peuvent surprendre, mais ce n’est pas à vous de décider si un comportement est acceptable ou non. Si un commentaire ou un comportement vous surprend, il est important d’en parler. Dans le cas présent (être nu dans le même lit qu’un enfant), l’acte dépasse le stade du « comportement surprenant », c’est vraiment très inadapté. Un recadrage urgent par les autorités est nécessaire.

Carte 13

Les enfants ont accès aux contenus pornographiques de plus en plus tôt, et cela peut gravement impacter leur développement. Il est très important de s’en préoccuper, et de ne pas minimiser ces événements. Il existe des formations ou des ateliers destinés à aider les professionnels à aborder ces sujets avec les enfants. Vous pouvez par exemple consulter le programme de formation du CRIAVS IDF ou les livres de l’Association Une Vie.

Carte 14

Il y a des femmes et des hommes qui sont attirés par les enfants. S’il est important d’aider ces personnes à ne pas passer à l’acte (en les invitant par exemple à appeler la ligne d’aide « STOP » au 0 806 23 10 63), aucun comportement inadapté ne doit être toléré. La priorité absolue, c’est la sécurité des enfants.

Carte 15

Il est tout à fait inadapté qu’un professionnel entretienne des relations privées avec des enfants dont il a la charge. Il n’est pas question de se retrouver pour jouer en ligne, ou de s’échanger des messages ou des images sur une application, quelle qu’elle soit.

Carte 16

Il ne faut pas hésiter à demander des conseils aux professionnels, même s’il est parfois nécessaire de s’armer de patience pour les atteindre !

Carte 17

Même en dehors de vos heures de travail, vous avez une obligation de protection des mineurs, qui incombe à vous comme à n’importe quel citoyen. Vous ne devez en revanche jamais prendre un enfant chez vous sans avoir l’autorisation de ses parents, car il s’agit d’une infraction.

Carte 18

Les comportements des enfants peuvent surprendre, et parfois mettre mal à l’aise. Si un enfant adopte un comportement qui vous semble inadapté par rapport à son âge, vous devez en parler (avec vos collègues, vos supérieurs hiérarchiques, avec ses parents). Pour en savoir plus sur les comportements sexuels des enfants (ce qui est habituel et ce qui est anormal), vous pouvez consulter le guide Les comportements sexuels des enfants.

Carte 19

La CRIP 75 traite à la fois les situations reçues directement (par email, courrier postal ou téléphone), et les situations reçues des autres services (le 119, la Brigade des mineurs, etc.). Pour en savoir plus sur le fonctionnement de la CRIP, vous pouvez consulter les vidéos sur le signalement disponibles ici.

Carte 20

C’est aux adultes d’apprendre aux enfants ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. S’il n’est pas question de réprimander un enfant pour ce qu’il ressent, il est important de lui apprendre à adopter un comportement adéquat, avec les autres enfants comme avec les adultes.

Carte 21

Si vous pensez qu’un enfant risque de subir des maltraitances de ses parents, vous pouvez ne pas informer les parents de l’information préoccupante faite. Mais une information préoccupante doit être faite, dans tous les cas.

Carte 22

La majorité des violences sexuelles dont sont victimes les enfants sont intrafamiliales, c’est-à-dire qu’elles ont lieu au sein de leur famille. Les enfants victimes de violences sexuelles sont presque toujours agressés par des proches : un membre de sa famille (femme ou homme, mineur ou majeur), un professionnel (éducation, animation, sport, etc.), un proche de la famille. Il est rare qu’un enfant soit victime d’un parfait inconnu, même si cela arrive.

Carte 23

Il est important de prendre conscience des gestes qui relèvent de la loi (qui sont interdits). Certains comportements sont totalement inadaptés dans un cadre professionnel, même entre collègues qui sont par ailleurs amis dans le cadre privé. Pour en savoir plus sur les infractions, vous pouvez consulter le guide Les infractions sexuelles.

Carte 24

Il est important de savoir demander de l’aide lorsqu’on se sent mal. Après avoir repéré un enfant victime de maltraitance, après avoir effectué une information préoccupante, après avoir été interrogé sur une situation, ou simplement après avoir appris qu’un enfant que l’on connait a été victime de mauvais traitements, on peut se sentir particulièrement fragile. Il ne faut jamais hésiter à faire appel aux structures (publiques ou privées) qui peuvent aider à aller mieux.

Carte 25

Certains enfants sont particulièrement pudiques. Il est important de respecter leur intimité, tout en se préoccupant de ce que cela peut éventuellement cacher (des traces de coups, des violences subies ?). Il est également important que l’enfant apprenne à vivre en communauté. Il existe presque toujours une solution permettant de respecter à la fois les impératifs logistiques et les besoins des enfants.

Carte 26

Vous ne pouvez pas être puni par votre hiérarchie pour avoir effectué une information préoccupante. N’hésitez pas à recourir à l’aide d’un avocat en cas de problème.

Carte 27

Pour en savoir plus et accéder aux sources de ces statistiques, consultez la page Estimer l’ampleur des violences sexuelles.

Carte 28

Si dans certaines familles les violences sont banalisées, c’est votre devoir de mettre un terme à ces pratiques en alertant les services sociaux. Les violences désignées comme « ordinaires » ont un impact néfaste lourd sur le développement des enfants.

Carte 29

Si après un entretien vous estimez avoir été victime de violence, n’hésitez pas à déposer plainte. Vous pouvez également faire appel aux structures (publiques ou privées) d’aide afin de bénéficier d’un soutien psychologique.

Carte 30

Pour en savoir plus et accéder aux sources de ces statistiques, consultez la page Estimer l’ampleur des violences sexuelles.