La corruption de mineur


  Rien ne s'affiche ? Cliquez ici.
  Pour utiliser cette vidéo, lisez nos conditions.

Avec Nora Letto, psychologue et criminologue au CRIAVS Île-de-France.
Réalisé par Sébastien Brochot, préventeur-formateur au CRIAVS Île-de-France.
Le CRIAVS Île-de-France est un service des Hôpitaux de Saint-Maurice dirigé par Dr Walter Albardier.

La corruption de mineur, c’est une forme de mise en péril des plus jeunes. On entend par “corruption” le fait de tenter un mineur à commettre un crime ou un délit, ou le fait de l’exciter sexuellement, par exemple en lui envoyant des SMS ou des photos à caractère sexuel.

Si par exemple un moniteur de colo montre des vidéos pornos à des enfants ou à des adolescents de moins de 18 ans, il est coupable de corruption de mineur.

C’est un délit puni de 5 ans de prison et de 75 000 euros d’amende, mais ça peut monter à 7 ans de prison et 100 000 euros d’amende dans certains cas, par exemple si les faits sont commis dans un établissement scolaire, ou une école de danse ou un stade de foot, bref, tous les lieux qui accueillent régulièrement des mineurs.
Et si plusieurs adultes participent, ou si la victime a moins de 15 ans, l’auteur risque alors 10 ans de prison et 1 million d’euros d’amende.

Pour télécharger ou regarder la vidéo en bas débit, cliquez sur le lien ci-dessous. Pour obtenir une version haut débit, contactez-nous.
https://violences-sexuelles.info/video/la-corruption-de-mineur.mp4